top of page
  • Roselyne Chevrette

Des pieds/Des mains

Dernière mise à jour : 24 janv. 2023

ou

Explorer activement un processus de création par une expérience immersive et

interactive menée par des artistes de la diversité capacitaire.





Tout en mouvement

Sur des airs doux ou rapides

Par l’instrument du violon

Inspiration de tableaux d’art,

De voyages, de lumières, de villes

Et de divers paysages…

Nous bougeons…


RENCONTRES

DIVERSITÉ

SIMILITUDES



 

Élise ? Quelle surprise ! Les routes de certains acteurs du milieu se croisent Carrefour, retrouvailles pour honorer d’où l’on vient l’AISQ nous a présentées et nos missions se croisent…


 

TRANSE

DANSE

ART

PASSION

INTENSITÉ

PLAISIR



Échanges corporels et dialogues entre nous

Nourriture pour l’âme, richesse en pulsation


Merci pour l’expérience

Beau moment de danse !



Quand on a vécu un bon moment et qu'on est invité à donner ses impressions, ça donne déjà l'occasion de rencontrer directement son public, ceux qui assisteront aux prochaines prestations, dont celle prévue le 1er décembre.



 

Les connaissez-vous ?


Fondées par la chorégraphe Menka Nagrani, les Productions des pieds des mains présentent des spectacles engagés à la rencontre même de la danse contemporaine et du théâtre expérimental et qui s'adressent autant à un public de danse qu'à un public de théâtre. La compagnie travaille régulièrement avec des artistes atypiques dans le but d’insuffler à ses œuvres un questionnement à la fois artistique et social. Les spectacles ainsi que les courts-métrages ont été présentés à maintes reprises tant sur la scène montréalaise (Tangente, Théâtre La Chapelle, Prospero, Maisons de la culture...) qu'ailleurs au Québec et lors de festivals internationaux au Canada, en Inde, en Belgique, en France, en Angleterre, aux États-Unis, en Pologne et au Japon.


Edon Descollines est un artiste visuel, poète, danseur et acteur formé aux Muses – Centre des arts de la scène, où il étudie depuis 2005. Il se démarque par la qualité de son expression scénique, par sa créativité et par son engagement envers l’art. En tant qu’acteurdanseur professionnel, il collabore avec Les Productions des pieds des mains, dans le cadre de Leçons (2004), L’Ombre (2006), et plus récemment Torpedo (2022). En 2010, il dansait au sein du Très Grand Continental de Sylvain Émard Danse au FTA. Il était également de la distribution du film Gabrielle de Louise Archambault (2013) et de celle de Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur (2014). En tant qu’artiste visuel, il a collaboré avec Exeko, où il a notamment exposé dans le cadre de l’évènement Tandem créatif (2013 et 2014). Avec Joe Jack et John, il est l’interprète principal du spectacle Je ne veux pas marcher seul, présenté en 2015 en codiffusion avec le Théâtre Aux Écuries. Il devient artiste en résidence de la compagnie en 2019, où il crée et signe sa première œuvre théâtrale, Le magasin ferme, présenté au MAI en octobre 2021. Pour la compagnie, il participe aussi au projet Pandemic Postcard du Harbourfront Centre, fait partie de la distribution de S’il fallait tout détruire, une œuvre théâtrale-web de Papy Maurice Mbwiti et de Six personnages en quête d’auteur·rice de Catherine Bourgeois. Edon cultive, par ailleurs, une activité de poète et de dessinateur très personnelle et extrêmement fertile.


Artiste multidisciplinaire, Menka Nagrani travaille la danse, le théâtre et la musique. Elle a étudié le piano classique et s’intéresse également à la gigue et au chant. Elle a dansé pour les chorégraphes Marjolayne Auger, Karine Rathle, Marie-Soleil Pilette (notamment aux IVe Jeux de la Francophonie au Liban) et a participé en tant que comédienne et danseuse à une tournée québécoise avec la compagnie de théâtre ambulant Le Cochon SouRiant. Menka recherche les aventures artistiques singulières et engagées. Elle collabore régulièrement comme metteure en scène et interprète avec la compagnie de théâtre de rue Espace Forain, où elle prend plaisir à découvrir les particularités du jeu sans quatrième mur. Elle fonde en 2004 les Productions des pieds des mains et y crée plusieurs spectacles engagés de danse-théâtre. Ses créations, Leçons, L’Ombre, Le Temps des Marguerites, Pharmakon ont été présentées sur la scène montréalaise (Tangente, Théâtre La Chapelle, maisons de la culture…) ainsi que dans des festivals internationaux en France, en Belgique et au Japon. Sa pièce Le Temps des Marguerites a été classée parmi les quatre meilleurs spectacles de danse-théâtre présentés au Canada en 2007 par la critique danse du quotidien The Globe and Mail. Sa pièce Pharmakon s’est mérité un Cochon d’or (prix de la relève artistique québécoise) ainsi qu’une nomination pour « la réalisation la plus remarquable » à ce même concours. Elle a également reçu le prix Janine-Sutto en 2010 et le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2012 pour l’ensemble de son parcours artistique.



Véro Leduc, organisatrice des ateliers de la diversité capacitaire.

Artiste et chercheuse engagée, Véro Leduc est professeure au département de communication sociale et publique à l’Université du Québec à Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la citoyenneté culturelle des personnes sourdes et les pratiques d'équité culturelle. Elle enseigne au programme en action culturelle, ainsi qu’au programme Handicap et sourditude : droits et citoyenneté, qu’elle a cofondé. Première professeure d’université sourde au Québec, ses travaux portent notamment sur les pratiques artistiques des personnes sourdes et handicapées au Canada, les musiques sourdes ainsi que sur la citoyenneté culturelle des personnes sourdes et les pratiques d’équité culturelle. En 2020, elle a reçu la médaille de la gouverneure générale du Canada pour son travail méritoire visant à briser les barrières de l’exclusion sociale et à renforcer l’accessibilité à l’université et à la culture pour les personnes sourdes et malentendantes.

Comments


bottom of page